Google+ Eden's Library: Filles de Shanghai - Lisa See
  • Bilans de lecture - par auteur
  • Bilans de lecture - par titre
  • Les News du blog
  • Livres à vendre
  • Bilans du mois
  • Vendredi c'est fan art
  • Tags
  • La folie acheteuse
  • Editeurs / Auteurs
  • LC & Challenge
  • Swaps
  • vendredi 16 août 2013

    Filles de Shanghai - Lisa See


    Editeur: Flammarion
    Quatrième de couverture:
    Chine, 1937. Shanghai est le joyau de l’Asie, ville lumière, colorée et tumultueuse, abritant millionnaires et mendiants, patriotes et révolutionnaires, artistes et seigneurs de guerre. C’est aussi là que vivent les sœurs Chin, Pearl et May, magnifiques jeunes femmes, aisées et rebelles, aux tempéraments pourtant opposés. Mais l’insouciance s’arrête brutalement pour les deux sœurs le jour où leur père, ruiné, décide de les vendre à des Chinois de Californie, venus chercher des épouses en Chine. Alors que les bombes japonaises s’abattent sur leur ville natale, une nouvelle vie commence à Los Angeles pour les jeunes femmes. Pearl et May tentent de s’adapter au rêve américain, elles cherchent l’amour et la célébrité tout en bravant le racisme qui sévit aux États-Unis à cette époque.


    Bilan de lecture:
    Par où commencer... Ce livre peut effrayer par le nombre de pages (plus de 500). J'ai mis du temps à le lire et à entrer dans l'histoire mais je suis très contente d'avoir tenu bon !

    L'histoire prend place à Shanghai en 1937. Perle et May sont deux soeurs, deux "jeunes beautés", entendez par là des jeunes filles à la mode de l'époque qui posaient pour des peintres et dont le visage ornait de nombreux calendriers. C'est Perle, l'aînée, qui narre les événements. Les japonais ont envahi la Chine et sont aux portes de Shanghai. Pourtant, les deux soeurs sont bien loin de se préoccuper des menaces qui planent sur leur ville adorée qu'elles pensent hors d'atteinte du fait de la situation particulière de Shanghai (la ville est aux mains des étrangers qui se partagent des concessions). Insouciantes, inconscientes, elles ferment les yeux sur les drames qui se jouent autour d'elles jusqu'à ce qu'ils les frappent de plein fouet, à commencer par la ruine de leur père. C'est un réveil forcé qu'elles subissent et si elles menaient jusque là une existence plutôt aisée, elles vont dégringoler de l'échelle sociale à mesure que les fléaux s'abattent sur leur famille mais aussi sur leur ville car la guerre sino-japonaise détruit tout sur son passage.

    Ce livre est une fresque familiale mais aussi une fresque historique. Lisa See a fait un vrai travail de recherches et s'est fort bien documentée pour nous emmener au plus près possible de la réalité de la Chine de l'époque. Et c'est un fait: on en apprend beaucoup sur la vie à Shanghai, la réalité de la vie dans les régions plus lointaines, les mentalités, les coutumes, les croyances et même quelques mots et proverbes... De plus, le style de l'auteur est plutôt fluide.
    Dans la seconde partie du roman les soeurs arrivent aux Etats-Unis. Et ce sont de nouveaux problèmes qui se posent: parvenir à entrer en territoire américain sans être renvoyées en Chine, s'intégrer dans un pays aux moeurs très différentes,...
    J'ai trouvé l'intrigue bien construite. De nombreux rebondissements auxquels on ne s'attend pas forcément jalonnent la lecture.
    Les personnages sont hauts en couleur. Perle et May ont chacune un caractère bien trempé même si Perle semble la plus sage des deux. On s'attache très vite à ces deux soeurs. Si certains personnages paraissent antipathiques au premier abord (car ils le sont pour Perle et que c'est elle qui nous donne sa vision de l'histoire), cela peut changer du tout au tout à mesure que le lecteur apprend à les connaître.

    Je retrouverai la suite des aventures de Perle et May avec un réel plaisir dans le second et dernier tome de cette saga, Ombres chinoises. Nous retournons en Chine durant la République populaire dont Mao est le chef.

    1 commentaire:

    1. J'ai beaucoup apprécié cette lecture, même s'il m'a manqué un petit quelque chose pour être enthousiaste...Mais je lirai avec plaisir Ombres chinoises malgré tout!

      RépondreSupprimer