Google+ Eden's Library: Juste après dresseuse d'ours - Jaddo
  • Bilans de lecture - par auteur
  • Bilans de lecture - par titre
  • Les News du blog
  • Livres à vendre
  • Bilans du mois
  • Vendredi c'est fan art
  • Tags
  • La folie acheteuse
  • Editeurs / Auteurs
  • LC & Challenge
  • Swaps
  • lundi 15 juillet 2013

    Juste après dresseuse d'ours - Jaddo


    Editeur: Fleuve Noir

    Quatrième de couverture: 
    "Petite, je voulais faire dresseuse d'ours. Et puis ça m'a passé et j'ai fait docteur. Généraliste remplaçante. Mais quand même, depuis douze ans (entre la fac, l'hôpital et le cabinet), j'ai eu le temps de voir un paquet de choses absurdes, terrifiantes, émouvantes, révoltantes, rigolotes. J'ai eu le temps de dire un paquet de conneries, et d'en faire quelques-unes. J'ai eu le temps de mettre de côté un paquet d'histoires à raconter. J'ai eu envie de les écrire, d'abord pour ne pas oublier ce qui me scandalisait à l'époque de l'hôpital, pour ne pas me laisser aller à m'habituer. Et aussi pour vomir ma frousse de me voir parfois si impuissante. Puis pour partager les rencontres, les fragments de victoires, les bouts de vie savourés. Ces histoires, je les livre brutes, dans le désordre, comme je les ai vécues et comme elles me reviennent."


    La couverture:
    Je la trouve plutôt sympa mais ce n'est pas ce qui m'a attirée vers ce livre. Etant très curieuse du monde de la médecine et admirative du travail des médecins, le sous-titre a de suite attisé ma curiosité.

    Bilan de lecture:
    J'ai vraiment pris plaisir à parcourir les anecdotes, les coups de gueules et les réflexions de Jaddo qu'elle livre dans le désordre et sans détours, aux différentes étapes de sa vie de médecin: de la première année de médecine en passant par son externant, son internat, ainsi que ses remplacements. Ces petites brèves se lisent toutes seules, dans l'ordre ou le désordre. On est libre de piocher selon nos envies. On en apprend beaucoup sur la réalité du travail de médecin et je ressors de ma lecture tout aussi admirative, si ce n'est plus.

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire